25 mai 2010

salade d'Anouilh

Anouilh

Posté par micmic à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


01 mars 2007

Orphée au café de Flore

cocteauCaricature de Jean Cocteau, qui me demande si je suis cap' de dessiner avec un bâton de rouge à lèvre... Cet homme sait vraiment tout faire. Même être énervant.

Posté par micmic à 18:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

05 février 2007

Encore raté!

Voici mon travail de ces derniers temps, des propositions de visuels pour des affiches de théâtre. Comme elles n'ont pas été retenues (ça devient une habitude!), vous serez les seuls à les voir. (Je ne sais pas si vous mesurez bien votre chance!) Si d'aventure vous voulez savoir de quoi il s'agit, vous pouvez aller voir dans l'album le bouquin du moment.

For_ts

B_r_nice

Coldberg

Posté par micmic à 21:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

09 décembre 2006

Carnet mondain, prière et pélerinage

Claudel    Rencontré ce matin à la cathédrale Notre-Dame
Paul Claudel, qui me demande si je connais la blague des deux putes blondes dans un ascenseur.

Posté par micmic à 19:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 novembre 2006

Plagiat

livre    J'emprunte à mon amie Virginie cette riche et originale rubrique: "le bouquin du moment". Ca veut bien dire ce que ça veut dire. Juste un mot en plus pour attirer l'attention sur cette image, tirée de la Ligne générale d'Eisenstein, un film de propagande sur la collectivisation agricole en URSS... Ca a pas l'air très excitant dit comme ça mais c'est très authentiquement génial. En tout cas moi j'adore: pour admirer une galerie de portraits de paysans avec des vraies "gueules", des vaches et des dindes filmées comme Greta Garbo, et pour pousser des cris d'enthousiasme en regardant fonctionner une écremeuse ou un tracteur...

Posté par micmic à 18:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 novembre 2006

Carnet mondain: mes rencontres pipoles

Marguerite_Duras   En me baladant sur internet, j'ai obervé que tout le monde écrit tout le temps "lol". Moi, je ne sais pas ce que ça veut dire "lol". Alors je suis allé voir Marguerite Duras, parce que généralement quand on lit un truc auquel on comprend rien, c'est du Duras. Et en effet, Marguerite m'a éclairé: "Leur plus grande douleur et leur plus grande joie confondues jusque dans leur définition devenue unique mais innommable faute d'un mot. J'aime à croire, comme je l'aime, que si Lol est silencieuse dans la vie c'est qu'elle a cru, l'espace d'un éclair, que ce mot pouvait exister. Faute de son existence, elle se tait. C'aurait été un mot-absence, un mot-trou, creusé en son centre d'un trou, de ce trou où tous les autres mots auraient été enterrés. On n'aurait pas pu le dire mais on aurait pu le faire résonner. Immense, sans fin, un gong vide, il aurait retenu ceux qui voulaient partir, il les aurait convaincus de l'impossible, il les aurait assourdis à tout autre vocable que lui-même, en une fois il les aurait nommés, eux, l'avenir et l'instant. Manquant, ce mot, il gâche tous le autres, les contamine, c'est aussi le chien mort de la plage en plein midi, ce trou de chair." (Le Ravissement de Lol V Stein, 1964). Lumineux, non? Après, Margot a commandé trois autres whisky, mais c'est pas écrit dans le bouquin.

Posté par micmic à 17:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,